Nov. 8, 2015

Morning Run - 1er Nov

Dimanche matin, 5: 30, réveil sous un ciel gris pour Pauline, Lise et moi.  Au programme, grimper jusqu’au sommet que j’avais « exploré » vendredi dernier.
Nous commençons notre balade en suivant le chemin emprunté une semaine plus tôt, évitant tout de même la porcherie…

Arrivés au sommet, belle surprise : nous sommes désormais au-dessus des nuages… C’est sous un ciel bleu, que s’étend devant nous un océan de coton. Un spectacle magnifique, seul quelques pics transpercent ce vaste Océan blanc ici et là. Nous nous asseyons et restons silencieux de longues minutes à contempler ce paysage tout droit tiré d’un film fantastique, chacun enfouit dans ses pensées, à savourer ce moment. Plus tard, nous continuons notre parcours le long de la crête, nous rapprochant ainsi du « cerro blanco ». Lorsque le moment de rentrer survient, nous décidons de nous aventurer dans un lit de rivière asséchée (ressemblant à un canyon). Bien qu’au final, j’en garde de superbes souvenirs, se fut une très mauvaise idée.

Nous suivons le canyon pendant quelques longues minutes, le paysage est fabuleux, on croirait être sur une autre planète! Le parcours est très technique et difficile, jonglant entre pentes abruptes et escalades de rochers ! Le canyon nous conduit sur le sommet d’une plus petite montagne.  Devant nous une longue pente extrêmement abrupte semble mener à un autre canyon en contrebas. Nous entamons donc la descente passant la majeure partie du temps sur les fesses, la pente étant trop abrupte et les appuis trop fuyants pour pouvoir tenir debout. Arrivés tout au bout, mauvaise surprise : Nous sommes face à une falaise de plusieurs mètres de haut, et impossible de rebrousser chemin ! Nous commençons donc à escalader la paroi verticale. Premier moment d’angoisse qui ne sera malheureusement pas le dernier ; à 3 reprises, nous nous retrouvons à escalader des parois verticales hautes d’une dizaine de mètres! Je vous avouerai… que nous ne faisions pas les malins !!!

Nous rentrons finalement un peu choquer, mais sain et sauf d’une balade qui aura duré au total 6hrs… soit 3hrs de plus qu’initialement prévu.

Bilan : Des paysages à couper le souffle et la tête pleine de souvenirs extraordinaires… mais la prochaine fois, on évitera les lits de rivières !