Mar. 25, 2016

Iquitos - Belen

Après 3 merveilleux jours à bord de la Lancha, nous arrivons finalement à Iquitos lundi. Nous n’avons pas encore accosté que nous sommes déjà pris d'assaut par de nombreux "peque-peque" (longues pirogues) qui viennent chercher les gens pressés ou ceux habitants aux abords de la rivière.

A Iquitos, on se croirait dans une ruche, ça bourdonne dure! Des motos... Des motos de partout! La ville en elle-même n'est pas forcément très belle, mais les environs sont superbes. La promenade donnant sur l'Amazone est magnifique.
Je passerai 3 jours à tourner un peu en rond dans la ville, me renseignant sur les activités à faire. Malheureusement les tours dans la Selva - qui font franchement rêver - sont au-dessus de mon maigre budget, même, si en soi ce n’est pas chère pour ce que c'est. Camper dans la jungle, pécher et manger des piranhas, attraper des caïmans, voir des serpents, singes, perroquets et autres... Ce ne sera donc pas pour moi! Snif ! Snif!

Autre activité majeure de la région... Le chamanisme! Une expérience apparemment incroyable et inoubliable qui change votre vie. Une cérémonie durant laquelle vous prenez la puissance - et dangereuse - liane d'ayahuasca. Il est donc important de passer par un chaman réputé... Qui une fois de plus et largement au-dessus de mon budget ! Il y a l'option de chercher un chaman pas chère, mais comme à Iquitos absolument tout le monde s'invente guide ou chaman, cela fou plutôt la trouille! Rien de tout cela pour moi donc !

A Iquitos je visite le captivant marché de Belen, où en plus de toutes les babioles habituelles, on trouve aussi de nombreux produits et plantes médicinales. Le marché des chamans en gros. Plus bas, des étals de poissons envahis par les vautours… De là, on peut prendre un "peque-peque" pour visiter le quartier de Belen, aussi appelé le "Venise de la Selva". Je vous dis tout de suite, ce n’est pas le même profil! Ce quartier - inondé durant 6 mois de l'année - est très pauvre (le plus pauvre de la ville). La moitié de l'année on y circule donc en bateau, sillonnant entre les maisons. Certaines flottantes, d'autres sur pilotis, et d'autres encore à étages... Le rez-de-chaussée étant inondé, et donc abandonné durant la saison des pluies! Spectacle bluffant et franchement charmant. Au coin d'une rue (Et oui ! car on navigue sur les rues inondées), une station-service, une boutique, une école, une toilette flottante, un garage de motos-taxis, un gars qui fait du stop... Bref c'est vraiment marrant et différent! Certes très pauvres et polluer (disons qu’on n’a pas forcement envie de faire trempette) mais le petit tour d'une heure vaut vraiment le coup.

Une ville hors du commun, ou le temps a ralentit, survivant au coeur d´une jungle hostile.