Chili, terre de volcans et d’aventures…

Aug. 5, 2016

Je suis toujours a Puerto Varas, et la fin approche a grand pas. Plus que quelques jours pour faire une dernière expédition qui clôturera ce fabuleux voyage…

C’est finalement l’ascension de l’imposant Volcan Osorno que je contemple depuis maintenant plusieurs semaines qui marquera la fin de mon aventure.
C’est en compagnie de Pierre, Arthur et Melaine que je prends la direction de ce monstre. 1H de route avant de commencer l’ascension en voiture jusqu’à arriver a la station de ski. Le volcan est comme a son habitude magnifique, sauf que aujourd’hui nous sommes particulièrement chanceux… il est couvert de neige ! Nous entamons donc une petite marche dans la neige, moi bien entendu comme un gamin a lancer des boules de neiges sur tout le monde…

Quelques nuages reste attacher aux parois du volcans, nous offrant ici et la un peut de visibilité sur le lac en contre bas. La vue est superbe et…. Mythique !

Je suis sur un volcan, les pieds dans la neige, a contempler une vue a couper le souffle. C’est avec une boule au ventre que je pense au retour, mais quelle belle façon de terminer le voyage...

Jul. 28, 2016

Depuis Puerto Varas, je prends finalement la route des Îles Chiloe, légèrement plus au sud. Les Îles Chiloe sont de grandes Îles (Bien plus grandes que Maurice) et encore très typique. D’ailleurs ici les habitants se disent de Chiloe, et non du Chili…

Pour ce rendre sur l’île principale, il me faudra plus de 1h de trajet en voiture, complété par 40 min de ferry. C’est la ville de Ancud – la plus au Nord - que je visiterai en premier. Très typique justement, avec une architecture plutôt charmante, la ville est située sur la cote, et ici et la, il y a de petit port ou les traditionnels bateaux de pêches -en général colorés - sont amarrés.
Je passerais plusieurs heures a sillonner et me perdre dans les rues de la villes, a visiter les différents quartiers et forteresses.

En fin d’après-midi je prends finalement la direction de Castro, la plus grande ville de Chiloe. Située sur la cote « intérieur » de l’île (celle ne donnant pas sur le pacifique), la mer toujours très calme a donnée lieu a une architecture particulière. Sur toutes la cotes, les « palafitos » de toutes les couleurs sont alignés collé-serré. Les Palafitos en question étant des maisons de pécheurs sur pilotis. Belle et charmante architecture donnant beaucoup de couleurs, de vie et de joie.

C’est ici que je passerais la nuit, dans un hôtel piteux. Le lendemain, je passe la matinée a vagabonder dans les environs en attendant que Debora – une brésilienne rencontrée a Puerto Varas - me rejoigne. Une fois ensemble, nous prenons la direction de Dalcahue, un petit village de pécheurs a quelques dizaines de minutes au nord de Castro. Ici, ont a l’impression que le temps c’est arrêté il y a des années. Il fait gris, il pleut, et pourtant le village reste tout simplement superbe. Très petit, et très typique. Nous passerons l’après-midi a flâner entre les étales du marcher artisanal , avant de nous rendre prés du port, dans une sorte de cafeteria ou nous mangerons une spécialité du coins… une ÉNORME assiette de saucisses, bœufs, moules, pommes de terres, poulet etc. que nous partageons et ne pourrons même pas terminer… alors qu’a cote de nous des gamins ce tape chacun une assiette !

Après un bon café, nous reprenons la direction de Puerto Varas faisant la route de nuit, en ferry et bus. Il faut dire que la traverse en ferry en fait – a mon goût – tout le charme. 40 min pendant lesquels il est possible de sortir de sa voiture et de se rendre sur le pont supérieure, a prendre une bouffer d’aire frais venant du large tout en profitant de la vue ; un vrai plaisir.

Jul. 23, 2016

Pendant mon séjour à Puerto Varas, je décide de faire un “camping test” histoire de savoir s’il est possible de camper avec le froid qu’il fait. Je prends donc la direction de Petrohue qui - à environs 1 :30 de Puerto Varas - marque l’entrée du Parc National Vincente Perez. Une cafeteria, un hôtel, un centre de Rangers et un débarcadère… c’est absolument tout ce qu’il y a ici, mis a part les rares maisons de pêcheurs installés sur les rives du lacs.

L’endroit est absolument magnifique. Devant moi, s’étant le lac « Todos Santos » entouré de montagnes et de 4 Volcans aux pics enneigés. Derrière moi, l’imposant volcan Osorno se dresse tel un monstre près à vous dévorer. Un paysage tiré tout droit du Seigneur des Anneaux, beau et inquiétant à la fois.

Je commence donc ma petite balade en suivant le sentier « Désolation ». Le chemin me mène a travers une forêt de buissons et plusieurs coulées de lave, marchant dans ce qui semble être du sable noir mais qui est en réalité le reste des cendres de la dernière éruption… autant dire qu’il porte bien son nom.

Apres plusieurs heures de ballades, je décide de regagner les rives du lacs a travers une coulée de lave et plante ma tente dans ce décore de folie. Je passerai le reste de l’après-midi à profiter de ce fabuleux endroit.

Le soleil disparait finalement derrière les montagnes, laissant le froid du sud s’installer. Je rentre donc rapidement dans ma tente, et me prépare pour la nuit… j’appréhende de passer la nuit à grelotter. Plusieurs couches de vêtements, 2 sacs de couchage et un poncho me permettrons de passer une nuit confortable malgré le froid glacial. C’est donc content que je regagne Puerto Varas en fin de matinée… si j’ai dormi aussi confortablement, cela signifie que je pourrai m’aventurer plus au sud…

Jul. 18, 2016

Apres la visite de Valdivia, je prends finalement la direction de Puerto Varas, une très petite et magnifique ville située sur les rives du Lac Llanquihue. La ville a une grosse influence germanique avec les maisons et églises de style Allemand, tout en bois et toit pointues. Clubs Allemand, écoles allemandes et restaurant aux noms allemands… Le tout du a la forte immigration Germanique qui a eu lieu il y a quelques décennies afin de coloniser le « sud sauvage du chili ». Bref, c’est assez marrant, ont se croirai dans un petit village d’Allemagne, sauf qu’on est au sud du Chili. On se plaindra pas car… qui dis Allemands… dis bonnes bières !

La ville est construite sur les flancs du Lac, avec vue sur les 2 volcans situés sur la rive opposée :
-L’Osorno et sa parfaite forme conique dont la dernière éruption date de 185 ans et qui est considéré comme un des plus beaux volcans du monde après le Mont Fuji… faut dire qu’il est imposant et tout simplement magnifique.
-Le Calbuco et sa gueule déchirée, dont la dernière éruption qui a projeté un nuage de cendres à plus de 17km de hauteur date de l’année dernière.

En d’autres mots, Puerto Varas est située dans un milieu enchanteur et magique. Je m’arrête ici dans une auberge de Jeunesse (Margouya2) tenue par Pierre un Français installé ici depuis 9 ans. L’auberge est située dans une des plus vieille maisons de la ville, marquée patrimoine national. Vielle maison tout en bois donc, avec de vieux planchés qui craques et les vieilles portes qui grinces… le tout chauffé au feu de cheminée… un vrai bonheur !

Je passe les premiers jours à vagabonder dans les environs, découvrant la ville, ces innombrables vieilles maisons en bois et ses points de vue à couper le souffle sur le lac, l’Osorno et le Calbuco. Une incroyable sensation de liberté et de vulnérabilité m’envahi en voyant ce paysage…

Pierre nous emmènera ensuite nous promener dans la sublime vallée de Cochamo : Une belle forêt rendue mythique par la pluie fine, le léger brouillard et les sentiers boueux … on a l’impression qu’on va voir des Elfes surgir a tout moment.

Pendant mes quelques jours passés ici, je crée de superbes liens d’amitiés avec Pierre et Anaïs, Arthur et Melaine, Etienne, et Pierre (le proprio). Quelques beaux moments de partages et quelques belles amitiés.

Jul. 18, 2016

Apres Pucon et Villarica, toujours en compagnie de Hine et Yeyo, je prends la direction de Valdivia, l’une des plus anciennes villes du pays. La ville est située sur les rives d’un fleuve à quelques kms de la mer. Cette ville historique de 300.000 habitants est vraiment jolie. Suffisamment grande pour être pleines d’activités, et suffisamment petite pour avoir le charme fou d’un petit village typique.

Nous passons la journée à visiter les environs. Nous nous promenons d’abord dans la forêt Valdivienne du Parc Oncho, le long de la cote Pacific, nous offrant de superbe panorama : Les plages, falaises et le Pacific d’un côté ; et la ville, les fleuves et les forêts de l’autre… avec les sommets enneigés de 5 énormes volcans en arrière-plan.

Nous continuons ensuite le long de la cote jusque nous rendre à « Niebla », autrefois une forteresse Espagnol protégeant l’embouchure du fleuve et l’accès a Valdivia ; aujourd’hui mignon petit village de pécheurs.

En fin d’après-midi nous repartons à Valdivia ou nous logeons chez des amis de Yeyo et Hine qui me ferons gouter un « Crudo » (plat typique Allemand), Valdivia ayant une grosse influence germanique.

Le lendemain matin, nous faisons un petit tour dans le centre-ville de Valdivia, visitant son réputé marché ou d’obèses Lions de Mer sont aligné à attendre les carcasses de poissons…