Jul. 14, 2016

Valparaiso

Toujours en compagnie de Christine et Carmel, je prends la direction de Santiago, capitale du Chili.
Santiago c’est donc une grande ville de 6 Millions d’habitants, mais plutôt sympa, avec de petits parcs, espaces verts et quelques quartiers bondées de bars et restos, avec en arrière plans la cordière des Andes. Le seul côté négatif étant que la ville est située entre 2 chaines de montagnes et que la pollution s’accumule… surtout en hiver.

Ici je rejoins et fais la connaissance de Kristina (Kiki), une Mauricienne établie ici depuis quelques années et étant en relation avec Rodrigo. Les tourtereaux (deux amours) m’accueilleront chez eux pour quelques jours… top de pouvoir « Causer Mauricien » avec mes « Ayo », « mari bonne » etc... Qui ne tarderons pas à refaire surface !

C’est donc Kiki qui me fera visiter Santiago, guide personnalisé me montrant tous les endroits sympa et m'expliquant pas mal de choses. Je rencontrerai aussi certains de leurs amis qui m’inviteront à passer le weekend dans le sud en leurs compagnies… dans un vrai paradis.

En attendant le weekend donc, je prends la direction de Valparaiso, ville portuaire à 1 heure de Santiago connue pour ces collines aux maisons colorées et à ces rues remplies de graffiti. Nous arriverons le jour d’une élection et les rues seront donc vides et la ville dénuée de vie.

C’est que le lendemain que nous profiterons vraiment de la ville, sillonnant avec un tour guidé, dans les petites rues de certaines collines. Graffiti en voici en voilà, maisons colorées, petites rues et escaliers pavés et véritable labyrinthe rendent ces collines vraiment fantastiques. Ont pourrai y passer des heures à ce perdre et a découvrir les œuvres d’art qui décore les murs. En revanche, le charme de la ville réside uniquement (à mon avis) dans ces quelques collines… le reste n'étant pas vraiment attrayant.

Nous y passerons quelques jours, à nous promener près du port et dans les environs de notre petit hôtel. Quelques jours à rigoler, boire du vin, chanter et passer de bons moments avec Christine et Carmel.
C’est maintenant la fin de notre voyage ensemble, la fin de quelques superbes semaines. C’est donc la larme à l’œil et la gorge serrée que je leurs dirai au revoir, reprenant chacun nos routes… Christine pour l’Allemagne, Carmel directement pour le Grand Sud et moi commençant doucement ma descente vers la Patagonie et ses paysages de folie…