Jul. 23, 2016

Petrohué

Pendant mon séjour à Puerto Varas, je décide de faire un “camping test” histoire de savoir s’il est possible de camper avec le froid qu’il fait. Je prends donc la direction de Petrohue qui - à environs 1 :30 de Puerto Varas - marque l’entrée du Parc National Vincente Perez. Une cafeteria, un hôtel, un centre de Rangers et un débarcadère… c’est absolument tout ce qu’il y a ici, mis a part les rares maisons de pêcheurs installés sur les rives du lacs.

L’endroit est absolument magnifique. Devant moi, s’étant le lac « Todos Santos » entouré de montagnes et de 4 Volcans aux pics enneigés. Derrière moi, l’imposant volcan Osorno se dresse tel un monstre près à vous dévorer. Un paysage tiré tout droit du Seigneur des Anneaux, beau et inquiétant à la fois.

Je commence donc ma petite balade en suivant le sentier « Désolation ». Le chemin me mène a travers une forêt de buissons et plusieurs coulées de lave, marchant dans ce qui semble être du sable noir mais qui est en réalité le reste des cendres de la dernière éruption… autant dire qu’il porte bien son nom.

Apres plusieurs heures de ballades, je décide de regagner les rives du lacs a travers une coulée de lave et plante ma tente dans ce décore de folie. Je passerai le reste de l’après-midi à profiter de ce fabuleux endroit.

Le soleil disparait finalement derrière les montagnes, laissant le froid du sud s’installer. Je rentre donc rapidement dans ma tente, et me prépare pour la nuit… j’appréhende de passer la nuit à grelotter. Plusieurs couches de vêtements, 2 sacs de couchage et un poncho me permettrons de passer une nuit confortable malgré le froid glacial. C’est donc content que je regagne Puerto Varas en fin de matinée… si j’ai dormi aussi confortablement, cela signifie que je pourrai m’aventurer plus au sud…