Chili, terre de volcans et d’aventures…

Jul. 15, 2016

C’est déjà la fin du weekend et tout le Petit groupe reprend la route de Santiago. Tout le monde, sauf Yeyo, Hine et moi. Yeyo et Hine sont un adorable couple d’amis que je rencontrerai pendant le séjour a Caburga. Les deux sont actuellement en vacances et m’inviteront à passer quelques jours dans leur maison près de Pucon.

Je passerai donc quelques jours avec eux à me laisser guider et promener dans les environs. Ballade autour du lac, dans des parcs, et à visiter les petites villes alentours tel que Pucon et Villarica.

La région est vraiment magnifique, extrêmement sauvage, avec de nombreux lacs, montagnes et volcans… le tout recouvert d’une luxuriante forets.

Un endroit superbe vous laissant pensif… rêveur…

Jul. 15, 2016

Le weekend approche et je prends donc la direction de “Caburga” avec Kiki, Rodrigo et leurs amis. Là-bas nous logeons dans la superbe maison en bois de Cathy, une amie des deux tourtereaux. Caburga c’est tout simplement un paradis. Située à environs 9 heures de route au sud de Santiago dans la “région des lacs” marquant le tout début de la Patagonie, La maison – une des seule dans les environs - est posée sur les rives d’un lac entouré de forêts et montagnes.
Tout proche, l’imposant, fumant et magnifique volcan Villarica se dresse comme un géant. Le paysage est à couper le souffle, on a envie de se promener, de se perdre…

Nous passerons quelques jours ici, à profiter du calme et de la tranquillité dans cet endroit de folie. Quelques jours vraiment superbes durant lesquels nous iront faire une marche dans un parc des environs nous offrant encore une fois des paysages à couper le souffle. Les soirées se passent à discuter ou à faire des jeux autour du feu de cheminée.

Quelques bonnes journées et quelques bonnes soirées en compagnie de personnes vraiment formidables…

Jul. 14, 2016

Toujours en compagnie de Christine et Carmel, je prends la direction de Santiago, capitale du Chili.
Santiago c’est donc une grande ville de 6 Millions d’habitants, mais plutôt sympa, avec de petits parcs, espaces verts et quelques quartiers bondées de bars et restos, avec en arrière plans la cordière des Andes. Le seul côté négatif étant que la ville est située entre 2 chaines de montagnes et que la pollution s’accumule… surtout en hiver.

Ici je rejoins et fais la connaissance de Kristina (Kiki), une Mauricienne établie ici depuis quelques années et étant en relation avec Rodrigo. Les tourtereaux (deux amours) m’accueilleront chez eux pour quelques jours… top de pouvoir « Causer Mauricien » avec mes « Ayo », « mari bonne » etc... Qui ne tarderons pas à refaire surface !

C’est donc Kiki qui me fera visiter Santiago, guide personnalisé me montrant tous les endroits sympa et m'expliquant pas mal de choses. Je rencontrerai aussi certains de leurs amis qui m’inviteront à passer le weekend dans le sud en leurs compagnies… dans un vrai paradis.

En attendant le weekend donc, je prends la direction de Valparaiso, ville portuaire à 1 heure de Santiago connue pour ces collines aux maisons colorées et à ces rues remplies de graffiti. Nous arriverons le jour d’une élection et les rues seront donc vides et la ville dénuée de vie.

C’est que le lendemain que nous profiterons vraiment de la ville, sillonnant avec un tour guidé, dans les petites rues de certaines collines. Graffiti en voici en voilà, maisons colorées, petites rues et escaliers pavés et véritable labyrinthe rendent ces collines vraiment fantastiques. Ont pourrai y passer des heures à ce perdre et a découvrir les œuvres d’art qui décore les murs. En revanche, le charme de la ville réside uniquement (à mon avis) dans ces quelques collines… le reste n'étant pas vraiment attrayant.

Nous y passerons quelques jours, à nous promener près du port et dans les environs de notre petit hôtel. Quelques jours à rigoler, boire du vin, chanter et passer de bons moments avec Christine et Carmel.
C’est maintenant la fin de notre voyage ensemble, la fin de quelques superbes semaines. C’est donc la larme à l’œil et la gorge serrée que je leurs dirai au revoir, reprenant chacun nos routes… Christine pour l’Allemagne, Carmel directement pour le Grand Sud et moi commençant doucement ma descente vers la Patagonie et ses paysages de folie…

Jul. 9, 2016

Après avoir passé la frontière Bolivienne, nous prenons la direction de San Pedro d’Atacama, une petite ville Chilienne vivant du tourisme. Le premier arrêt ce fait au bureau de l’immigration ou nous faisons la queue un long moment afin de nous faire stamper nos passeports. Premier pays ou je n’ai pas besoin de VISA… un vrai plaisir.

Toujours en compagnie de Christine, Carmel, Barbara, Antoine et Manon, nous nous baladons quelques minutes dans la petite ville a la recherche d’une auberge pas trop chère ou passer quelques nuits.
L’auberge trouvée, nous posons nos affaires, prenons une douche et passerons tout le reste de l’après-midi affalés dans les hamacs, profitant de la chaleur et du soleil !

Les journées sont chaudes et les nuits fraîches. Nous passons quelques jours ici, la plupart du temps à ne rien faire… faut dire que les hamacs sont plutôt attachant hehe !

Nous visiterons quand même cette superbe et charmante petite ville aux rues en terre bondées de monde. Nous aurons quelques – mauvaises – surprises par rapport aux prix… le Chili est bien plus chère que prévu, et Atacama une des villes les plus chère du pays. Sortant de Bolivie (un des pays les moins chères) le choc est donc violent !

Une de nos expéditions de la région sera la vallée de la Lune. Une balade faite à vélo, expérience assez marrante avec Barbara qui n’était pas monter sur une bicyclette depuis très très longtemps… c’était donc assez drôle à voir ! La balade en elle-même est plutôt jolie, nous menant sur un chemin de terre à travers l’un des déserts les plus arides du monde. Au bout de la balade, nous atteignons une vallée au paysage absolument fantastique. Du sel blanc qui ce mélange au rouge ocre du désert, le tout dans un relief déchiré, cassé par les années d’érosions… avec de haut volcan et chaîne de montagnes en arrière plan. La vallée de la Lune porte bien son nom, on s’y croirait vraiment !

Le lendemain soir nous ferons une petite expédition dans le désert afin de voir les étoiles. Le désert d’Atacama est l’un des meilleurs endroits au monde pour admirer le ciel ; la plupart des grands télescopes sont regrouper dans les environs. Malheureusement il faut payer plus de 70.000 dollars pour avoir le droit de les utiliser pour 4 heures… si si, 70.000 dollars pour seulement 4 heures. Disons que sa rentrer pas vraiment dans mon budget... C’est donc avec un petit télescope que nous admirerons les étoiles ce soir la… petit mais suffisant, c’est déjà magnifique.
Nous admirons donc la voix lactée, mais aussi Saturne, son anneau et ses satellites… vraiment beau. Nous admirerons aussi l’étoile Alfa de la croix du sud, qui est en réalité composée de 2 étoiles ; ou encore le cœur du Scorpion – la grosse et vieille étoile rouge – très belle au télescope.
Le mieux sera tout de même la lune… les détails sont hallucinant ! Par contre la lumière reflétée est tellement forte qu’on ne voit plus très bien d’un œil pour une bonne 20ene de minute, mais ça vaut le coup !

Le désert d’Atacama, c’est une région bien entendu aride, mais absolument fabuleuse et magnifique… premier stop grandiose qui ne sera pas le dernier au Chili.