Jun. 8, 2016

Death Road

Mardi matin, réveil matinal, Christine et moi nous rendons a "A One Biking", l'agence de Brenden, un habitué et amis du Pub qui sera notre guide pour la journée.

1 heure de route en montée nous mène à un col de montagne située à quelques km de La Paz et à 4700 mètres d'altitude. Il fait glacial, la vue est magnifique et nous voyons la route défiler sur plusieurs kilomètres devant nous, une première dose d'adrénaline... l’excitation est a son maximum.

Une tranche de gâteau et deux tasses de cafés plus tard nous enfilons nos équipements, protections etc... Une petite photo de groupe et hop... nous voici ready à prendre la route!

Nous commençons la grande descente, sur une route en béton d'abord, à fond les ballons!! Super sensations, l'adrénaline est à son maximum. Ont dépassent quelques camions et voitures… Juste magique dans ce paysage de folie!

Après un moment nous arrivons finalement au début de la route de la mort a proprement parler. Route en terre extrêmement étroite de plus de 60 kilomètres pour un peut plus de 2700 mètres de dénivelé négatif, creusée à flanc de montagne. D'un côté c'est donc un mur vertical qui ce dresse, et de l'autre un véritable précipice…

La route porte le nom de "route de la mort" ou "route la plus meurtrière au monde" car a l'époque c'était la seul route qui exister entre La Paz et les villages et villes de la région, et était donc emprunté par de nombreux camions et bus qui se croiser régulièrement... Et quand ont voit la route... c'est dure d'imaginer un camion dessus! Les accidents étaient donc fréquent à telle point que c'était la route avec le pourcentage de mort le plus élevé au monde. La route est aujourd'hui officiellement fermée et est devenu un véritable terrain de jeu pour les fanatiques de sensations fortes... Avec plus de 63.000 personnes par ans!

Nous commençons donc notre descente, en fils indienne, chacun a son rythmes, un peu crispé au début, à regarder le précipice plutôt que la route... Et petit à petit on s'y fait, on prend de la vitesse, on ne lâche plus la route des yeux, ont reste concentré, le taux d'adrénaline atteint un pique et ne redescend pas pendant tout le reste de la matinée.

Une sensation unique et incroyable qui durera plus de 5 heures, passant sous des cascades, manquant de tomber à plusieurs occasions et pourtant continuant "a fond"... Juste magique!

S'assoir est tout simplement impossible, sa tremble trop et engourdi les fesses et certaines parties… intimes... Bref ont reste debout donc! Tout le corps tremble et devient douloureux, les bras, le dos, les épaules, mais aussi et surtout les mains.

Après plus de 5 heures de descente, nous atteignons la ligne d'arrivé et sommes accueilli par un Brenden heureux et souriant nous offrant une bonne bière glacée! Il fait chaud et humide... et la bière – première d`une longue lignée – est rafraichissante à souhait. Nous prenons ensuite la direction d'un petit hôtel ou nous passerons la fin de la journée, bières et bain de piscine, le tout compléter par un super déjeuner et 300 piqûres de moustiques!

Le bus du retour, ce transformera en discothèque jusque la Paz, suivit d'un diner au Pub et d'une bonne nuit de sommeil!

Une expérience absolument incroyable et inoubliable!